J'ai la prose qui tue et, même ton corps reconstitué
On n'sait toujours pas qui tu es, ta grand-mère la prostituée

from Booba (Ft. Kaaris) – Kalash Lyrics on Rap Genius

Meaning

Rappelez-vous, Kaaris lui avait fendu le crâne en deux quelques lignes plus tôt

On peut noter également l'homophonie en [itué] qui donne une certaine musicalité au passage:

J'ai la prose qui tue et, même ton corps reconstitué
On n'sait toujours pas qui tu es, ta grand-mère la prostituée

“ta grand-mère la prostituée” signifie son interlocuteur a une ascendance peu glorieuse à un point qu'on sait même pas qui est son grand-père


Cela veut aussi dire qu'après qu'il ait defoncé son interlocuteur, on ne le reconnait pas a la morgue :

On n'sait toujours pas qui tu es

To help improve the meaning of these lyrics, visit “Kalash” by Booba (Ft. Kaaris) Lyrics and leave a comment on the lyrics box