Caution: You are now annotating this song as

[Refrain]
Arabian téléphone, Barbarian Télécom
Variété de rappeurs qui viennent marier les codes
On incarne l’époque, sous des cartons d’iPhone
Une histoire qui déconne plus vite qu’Ariane qui décolle

[Intro - Médine & Salif]
M - Salam Salif, c’est Médine
S - Ça va ou quoi mon pote ?
M - Non, ça va pas akhi non
S - Arrête qu’est-ce qui s’passe ?
M - Ah j’en ai ma claque là, toutes leurs conneries
Les médias, internet, et tout l'bordel
S - Ah ouais j’vois l'délire !
M - J’vais vraiment passer à l’acte... (grésillements)
...faut qu'j’aille braquer... (grésillements)
S - Sérieux ?
M - ...avec un téléphone jailbreaké...
S - T’es fou !
M - ...gros j’ai briqué le fer de mon... (grésillements)
...pour faire... (grésillements) ...comme quand... (grésillements)
S - Eh gros ! Tu m’appelles d’Afghanistan ou quoi gros ?
M -(grésillements) ...commence, ou la connerie s'termine où j’égorge... (grésillements)
S - J’entends pas c’que tu m’dis poto !
M - (grésillements) ...qu’on a monté de toutes pièces, auteur d’un attentat... (grésillements)
S- Eh laisse tomber, eh laisse tomber, j’ai compris un mot sur quatre
J’vais gérer avec Tunisan’, eh mon pote

[Couplet 1 : Salif]
(Tunisiano) - As Salamou Alaykoum frère
(Salif) - A-Alaykoum Salam, faut qu'les doigts, les coudes s’élèvent
Il en a marre des coups de shlef il est détèr' !
Il s’en bat les couilles c’est net vu que le rap est sur une jambe
Je crois que le frère est sur le pied de guerre

Il m’parle de lignes téléphoniques, de killer les tomi les pitres et les comiques
Faire plier les commis sans oublier l’économie
Ils pensent au pays mais oubliaient les colonies
J’ai peur je crois qu’il a l’esprit du tueur
Ca ressemble à un cri du cœur prépare le C4 et le minuteur

Il n’a ni mentor ni tuteur ni instituteur
S’il a pris l’avion dans ses chaussures il y a un p’tit cutter

C’est pas un p’tit trafic, je crois bien qu’il s’applique
N’y vois rien d’islamique, je pense qu’il risque sa vie
Il m’parle de Wikileaks et de Maison Blanche
J'en rajoute un peu mais après tout moi il m’a dit ca vite
Ca sent les Bang Bang et les Rang Rang, encore un barbu ce soir au prime time !
En plus ils nous ont boycott dans les Victoires de la Musique
Ce soir grâce à Médine ça sera les Victoires de la tuerie
¿ Entiendo ? Tunisiano ?

Ok, ok, ok, loco, loco, fais passer l’info mon pote

[Couplet 2 : Tunisiano]
MC en provenance du Havre, le mec est déter
Fais sa guerre et son Jihad, une lyricale fusillade
Un Arabian Panther
qui va défrayer la chronique
Son faciès et ses agissements n’ont rien de très catholique
Parle de braquages et de brolics, même de froisser de la tôle
De devoir passer les portiques à Charles de Gaulle

Il a le fucking power mais les idées pas très nettes
Un fennec qui s’apprête à refaire le remake des Twin Towers
Le poto me fait reup j’espère qu’il nous joue un tour
Ca serait dommage qu’il finisse sa carrière en cours de pilotage
Hurlements et prise d’otage, quitte à périr
Ténébreux récital, de nos jours dur d’atterrir à la verticale
Non je n’ai pas la date de l’opération elle varie
Le point de destination de grands ensembles à l’ouest de Paris
Et voici ce qu’on m’a dit c’est pas du mito, mot pour mot c’est du concret
J’te donne le scoop, oh scout garde le secret
Allo, allo, écoute frérot l’info est sale
Khey allo, allo, à toi Crate-So El General !

[Couplet 3: Mac Tyer]
Médine a médité la terreur, médias terrorisés
Il va traumatiser la planète mondialisée
Comme un coup de fusil dans une ville tranquille
Muselez les pauvres et on explose comme en Palestine
Pas d’estime pour les paroles miskin de ceux qui nous gouvernent
On call pas le 18 quand on brule en Enfer
Je sais qu’on est sur écoute khey, dites lui que j’ai un jeu de fafs et une planque pour une semaine !
Avec une semelle, on brule la pierre
La scène du crime, c’est du cash sur un tapis de prière
Le combat d’un citoyen, pas d’Al-Qaida Maghreb
Attesté chez sa mère et ca fait parler les makrel
Fugitif pour la cause frère, plongé dans les ténèbres
Le cœur plein de courage parce que la lumière te pénètre !

- (Ol’ Kainry) Vous êtes déter quoi !

Pff ! Vaillants chevaliers, pour faire la révolution faut juste dire la vérité
Pour se faire entendre faut seulement faire trembler l’ennemi
Instinct animal parce que c’est la rage qui l’anime
Colis piégé, prise d’otage, encadre du plastique frérot je t’encourage
Allo Difrey, vas y diffuse, vas dire aux p’tits frères que Médine dis vrai
El General chico

[Couplet 4 : Ol’ Kainry]
Ouais t’inquiètes j’garde ça pour moi
So m’a dit que Médine avait qué-cra

Dans le côté obscur il a sorti son côté ché-ca
Ses liens avec ses bougs Din Records il a ssé-ca
S’est brouill-em avec son boug Enarce même il l’a pé-ta

Véner comme au tié-quar, noir comme du fé-ca
Sa femme l’a mé-cra il a couché avec Nneka
Pour l’instant c’est calme, ‘veuglé par le Sheitan
Le boug est déter comme un drive-by en bécane
Yeah ! Tyer est complice dans ce boucan
Il veut aller égorger les maisons de disque comme un mouton
Complètement déroutant, il s’est taillé le bouc
J’serais même plus surpris de voir Médine danser le zouk

Blague à part j’sais aussi qu’il a parlé d’une bombe
Comme dans Avatar pour son Eywa va risquer la tombe
Ca va plomber hombre, aucun plan B
L’industrie du rap va prendre un gros concombre !

Y’aura des dommages collatéraux, j’serai aux premières loges à siroter mon apéro
Pour l’instant le frérot est caché dans un tel-ho ou un motel
Tous les rebelles le prennent pour modèle

Ne parle à personne de tout c’que j’viens d’te dire l’ami, c’est les bails scred
Tu prends mon T-Max, tu vas dans le 7-8, et tu passes le message à Laouni
Yeah !


[Couplet 5 : La Fouine]
Yeah, Yeah ! Eh yo Rim-K j’viens d’avoir un poto
D'Ol’ Kainry il m’fait une blague j’en crois pas un mot
Yeah j’entends pleins de trucs sur le re-fré Médine
Ca parle d’armes, de plastique, de résine
Comment les croire le rebeu est discret
Ici les faux prêchent le faux pour parler aux vrais
Parait qu’il quitte Don’t Panik, donc j’vais le signer chez Nhar Sheitan Click
Son bling-bling est déjà prêt, le champagne est au frais, les salopes sont offertes
Karim touche-lui deux mots faut qu’il signe, qu’on fasse un clip les meufs l’attendent autour d’la piscine
Dis-lui de faire gaffe, que ses gars sont bavards
Ici on a des armes et très peu de savoir
Bref, fais-lui comprendre qu’il sera mieux ici
Qu’on en parle autour d’un thé, ou d’un verre de whisky
C’est comme il veut


[Couplet 6 : Rim-K]
Eh ! c’est pas ce qu’on m’a dit
D’après mes sources Médine il monte un réseau
Il cherche des fonds et pour ça, il veut braquer le casino
J’veux en être, j’ai la technique à la Mourinho

C’est pas pour vous, poussez vous vous êtes trop mignons
J’vais leur tasser le cul comme Nadine Morano
Les balles tombent Bam Bam ! comme des dominos
On a les armes, on a les flows, on a les mots
On s’unifie, une accolade entre le boulahya et le grand méchant beur
Médine featuring Kérimo

J’combats le mal par le mal, c’est du rap carcéral
J’fais du mal comme les frenchies d’Arsenal
Si y’en a un qui voit Médine, dites-lui qu’il m’appelle
J’suis dans un cash game prêt pour un casse bél’
Après si on m’interpelle, j’parle peu au GSM
Tout dans la cervelle, muet comme un cercueil
Y’a comme un air de révolte, dites-lui à Sarkozy
J’serai planqué derrière Médine avec un micro-Uzi
Ou a Punta Cana, joint de cana à la bouche
Coup de fil d’une cabine à Keny Arkana

As-tu des news du frérot, ces temps-ci j’le sens chaud, j’le sens trop différent

[Couplet 7 : Keny Arkana]
Nan il va bien frangin mais c’que tu m’dis moi j’ai du mal à l’croire
On dirait un scénar d’TF1 pour séduire l’extrême droite
J’remets pas ta parole en doute, mais les sources
Les frères méfiez-vous car c’est contre nous qu’ils veulent retourner les foules
Vous dites le frère est devenu fou, prêt à tout faire péter
Quitte à verser du sang partout avec un cœur de fer
Moi j’dis que c’est faux, c’est flippant, c’est grave
Y’a un sale vice dans l’histoire ou une faute quelque part
Vous dites qu’il aurait dit tout ça lui-même, c’est impossible frère
J’suis avec lui depuis le week-end à tailler des rimes claires
Pas d’mystère les clichés vont et grossissent
Barbu, cash, explosifs, donc forcément terroriste
Putain mais ou on va si nous même on tombe dans leur panneau
Qu’on défigure la vérité que l’on préserve pas les nôtres de leurs clichés

Mensongers, fabriqués pour nous nuire
Mauvaise foi toute pourrie c’est de peur qu’on nous nourrit, bref
J’te rassure Médine va bien, son possee aussi
On scie des rimes on fait rimer Arabian et la rabia
Préviens les autres l’info est fausse y’a pas de doute
Allez Salam et j’passe un gros fuck aux RG qui nous écoutent

Eh Médine ca murmure des choses bizarres
Ca parle de toi, de bombes, de pistes d’atterrissage
Tout Paname dit ça, ca parle d’un coup de fil
Mais qu’est ce que t’as dis pour qu’on dise ça ?

[Couplet 8 : Médine]
C’est n’importe quoi !
J’disais que
2011 faut que j’aille braquer, les cerveaux avec un téléphone jailbreaké
Gros j’ai briqué le fer de mon mic pour
Faire de mon mieux comme quand Lilou se met a breaker
Mon histoire commence ou la connerie se termine
Ou j’égorge les lignes d’un story-telling
D’un canular qu’on a monté de toutes pièces
Auteur d’un attentat purement burlesque
Tous de mèche du 7-6 au 13
Tout est calculé, personne ne s’excite au tél
On t’exhibe le thème on t’excise l’oreille
A tous les internautes aux problèmes existentiels
Aaah ! On vise ta bande de geeks,
nous c’est born to kill, lyrics de Wikileaks
On a déjoué tous les PIN, mon dossier pèse plus lourd que le PIB de ce pays même
La street en unplugged, on forme un bloc
Mesdames et messieurs, faites briller les claviers unlocked
Arabophone feat marabou fort, hommes et femmes à tout faire fuck les rappeurophobes
Au phone j’lache mes couplets en forme, tous nos futurs albums te laisseront aphones
Yeah ! Joue pas le faux calme
Quand le rap game te piège comme Colin Farrell dans Phone Game

[Refrain]

[Outro : Médine]

Arabian téléphone, téléphonie berbère
Attentat burlesque sur la planète connerie
Encore une histoire de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours
Lorsque les bruits de couloirs deviennent des affaires d’Etat
Que les rumeurs sont prises pour paroles d’évangile
Mesdames et messieurs, voici le rap game en mode Gene Hackman, Orson Welles et Jason Bourne
Yeah ! Din Records, tellement de concepts qu’on te fait croire au complot
Table d’Ecoute, que tous les bougs vérifient leurs sources

Edit song description to add:

  • Historical context: what album the song's on, how popular it was
  • An explanation of the song's overall story (example: "In this song, Eminem corresponds with a crazed fan who ends up...")
  • The sample used for the beat — use WhoSampled.com and wikipedia as references
Song lyrics have been changed by someone else. Copy your work to your clipboard and click here to reload.