Grand Corps Malade


About Grand Corps Malade

1977
Grand Corps Malade est né un 31 juillet sous le nom de Fabien Marsaud, sous le soleil de Seine-Saint-Denis, sous le signe du lion et sous les yeux de sa mère qui, déjà à l’époque, lui donne un surnom composé de trois mots : Petit Chaton Bleu. Très vite, les mots lui viennent facilement, il chante, raconte des histoires.
Fabien fait du sport tout le temps (foot, tennis, athlé et surtout basket) et, de temps en temps, il écrit des textes qu’il n’assume pas du tout… Alors il n’en parle à personne.

1997
Quand il est grand, Fabien veut devenir prof de sport. Mais il prend l’hélico pour l’hosto. Alors, pendant un temps, il a un « vrai travail » dans un bureau.

2003
il devient Grand Corps Malade aux côtés de John Pucc’Chocolat et du collectif 129H, avec qui il devient un activiste des scènes slam. Pendant 3 ans, il arpente toutes les scènes ouvertes des petits bars parisiens pour partager ses textes a cappella, dans la plus pure tradition slam. Il remporte les premiers grands tournois de slam (Bouchazoreill’ à la Boule Noire puis au Trabendo, Slam United à la Java…)

2004
Avec ses potes John Pucc’ Chocolat et Ami Karim, il anime Slam’Alikoum, les soirées slam mensuelles du Café Culturel de Saint-Denis.
Avec John Pucc’, Droopy et Techa et les 129H, il forme « Le Cercle des Poètes sans Instru » pour une création de poésie urbaine que ces sept slameurs proposent dans de nombreux festivals.
Durant les deux années qui suivent, il fait de la scène son terrain de jeu favori et multiplie alors les festivals, spectacles et récitals Slam.

2005
Il participe avec D’ de Kabal, Hocine Ben, Gérard Mendy et Félix Jousserand au projet « 93 Slam Caravane », ateliers d’écriture et scènes slam itinérantes dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis. Il anime également des ateliers slam pour « La Maison des Ados » de l’hôpital Avicenne à Bobigny.
En décembre, il entre en studio avec S Petit Nico et Jean-Rachid pour enregistrer ses textes en musique.

2006
L’album Midi 20 sort le 27 mars et se vend à plus de 600 000 exemplaires. Il commence une tournée de plus de 120 dates dans toute la France en passant par la Belgique, la Suisse et le Québec.

2007
Il reçoit deux Victoires de La musique pour « l’album révélation » et « la révélation scène » de l’année.
Fin décembre, il enregistre aux côtés de Feedback et Jean-Rachid son deuxième album.

2008
Enfant de la ville sort le 31 mars. Grand Corps Malade enchaîne alors une longue tournée de plus de 130 concerts à travers toute la France, mais aussi au Québec, au Mali, en Italie, en Allemagne et au Liban. En juillet, il est nommé Chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres.

2009
Pour la deuxième année consécutive, il reçoit le Félix (l’équivalent de nos Victoires de la Musique) de l’Artiste Francophone de l’année au Québec.
Il fonde avec quelques potes artistes le collectif « Ca Peut Chémar ». Ce collectif propose une soirée mensuelle mettant en scène un véritable « Cabaret Urbain » regroupant du slam, du chant, du stand-up, de la danse, du beat-box, du théâtre d’impro, de la vidéo… On retrouve dans ce collectif le Comte de Bouderbala, Mehdi « Minos » Idir, Marko93, Alban Ivanov, Elise Gilles, Janane Boudili, l’Ekip d’art-Hifis, Slyde et bien d’autres.

2010
En mai, Grand Corps Malade entre en studio pour préparer son 3ème album. Réalisé par Dominique Blanc-Francard, cet album intitulé 3ème temps sort le 18 octobre.

2012
Patients, premier livre en prose, sort le 18 octobre.

2013
Son quatrième album Funambule sort le 28 octobre.

Grand Corps Malade's Albums

« Back to the list of artists