Taipan


About Taipan

Taipan commence le rap à l’âge de 12 ans, fort de son expérience vécue dans les cités minières du Nord-Est de la France, il livre un premier texte bouleversant sur les conditions de vie difficiles des gangsters à Los Angeles. A 13 ans n’ayant toujours pas tué qui que ce soit et possédant déjà les ¾ de sa taille, de son poids et de sa pilosité définitive, il délaisse le Gangsta-Rap pour tenter de conquérir la NBA, plus de 35 sélections en équipes de Lorraine minime de Basket lui laissent entrevoir un avenir flamboyant. Sa course contre Tony Parker commence alors, les deux sont nés en 1982, mais comme chacun le sait c’est Tony Parker, né quelques mois avant qui arrivera le premier en NBA (et ironie du sort, c’est également Tony Parker qui arrivera le premier à sortir son album, intitulé Tony Parker… disponible chez tout les bons disquaires).
Taipan écoute beaucoup trop de Rap pour s’épanouir correctement, il tente à l’école la prouesse technique exceptionnelle d’avoir 10 de moyenne tout pile sur l’ensemble de sa carrière. En cours comme dans la vie c’est la musique et le sport qui le sauvent. De nature pourtant souriante, il se renferme un peu plus à chaque sortie d’album du Wu-Tang et se met à rêver d’un avenir où il pourrait écrire des textes sur le Kung-fu et jouer aux échecs trois heures par jour. Il se rapproche dangereusement de son cousin CHI, lui aussi devenu bizarre, et ils décident ensemble de produire, pourquoi pas, les meilleurs morceaux de Rap de la terre, en créant dans un premier temps le groupe Opium, et dans un second le groupe Taichi parce qu’Opium c’était déjà pris par du parfum. Au concours Max de 109 organisé par Sony et DJ Kost, profitant de la blessure d’un autre candidat, le groupe connaît une consécration nationale, en se voyant dédié un Planète Rap d’une heure sur les ondes de Skyrock. Le lendemain, rayonnant d’humilité, Taipan ira manger au kebab pour montrer qu’il n’a pas changé. Il changera malgré tout lorsque sa famille quitte les cités minières pour emménager dans un pavillon. Il se découvre alors une passion pour la philosophie et le chauffage au sol, et il décide d’avoir des opinions sur les trucs et s’autoproclame « meilleur rappeur de France » à l’heure des repas.

Taipan's Albums

« Back to the list of artists