Booba – Panthéon (2004) Lyrics

Après avoir sorti le premier album de son (ex)crew Lunatic, Mauvais Œil et son 1er album solo Temps Mort en indépendant et certifié disque d’or, Booba avait prit le temps de faire un break pour voir comment sa carrière allait évoluer. 1ère chose qu’on constatera son départ de son écurie (45 scientific), la 2nd sera la séparation de son ex partenaire de rimes (Ali) pour des différences artistiques. Le reste du 92i (Nessbeal, Malekal Morte & Sir doum’s) ont continué de marcher aux cotés de Booba afin que ce dernier trouve un deal pour une distribution.

C’est donc en licence de distribution chez Barclay/Universal via son label Tallac Records que Panthéon le 2e album de Booba verra le jour « Inédit Panthéon débarque chez Eddie Barclay »

Coté production, adieux les prods biens soignés de Fred Dudouet aka Fred le magicien, cependant on retrouvera comme à ses débuts Animalsons, les producteurs du moment Kore & Skalpovich, Medeline, DJ Medi Med et le talentueux Skread originaire de Caen.

Coté Invité, on retrouvera son crew le 92I, la présence surprenante de Wayne Wonder et Léya Masry.

L’album commence de façon brut, avec Tallac produit par Skread (beatmaker attitré de Nessbeal au jour d’aujourd’hui) qui vient signé l’intro et une tuerie au passage ou Booba offre une spéciale dédicasse à ses détracteurs. Le très sombre Le Mal Par le Mal qui crédite Medi Med et Kore & Skalp est bien produit, ce qui n’est pas le cas pour Commis D’office Feat Mala qui crédite aussi Kore & Skalp dommage car Mala complète bien Booba dans l’ensemble de ses appartions que ce soit avec Lunatic ou Booba en solo.

Le métaphorique et classic track N°10 réalisé par Animalsons et 1er single de l’album est à ce jour le meilleur morceau rap « commercial » de Booba ayant squatté les radios et Télés.
Le duo de producteurs remettent ça sur le sympathique Hors-Saison (qui montre que Booba na rein perdu de son talent lyrical comme sur tout le reste de l’album) et le très lourd R.A.P qui voit Sir Doum’s briller le temps d’un verset.

On passera notre tour sur le dégueulasse Baby qui voit Nessbeal et Booba s’improviser gentleman du ghetto

Pé-ssa en noir avec une Fauche
Jcontourne les MC’s à la craie blanche »

disait-il sur Repose en Paix.

Cette image fait étrangement penser à La Faucheuse produit par DJ Kore & Skalp qui est trop répétitive et qui donne rapidement un mal de crane. Médéline fait du 50/50 avec une tuerie signé Mon Son et l’insignifiant Pazalaza Pour Sazamuser feat 92I et le regretté Brams.

La connexion avec Wayne Wonder Alter Ego est totalement raté, un comble pour Animalsons qui à la base sont des producteurs de Ragga. DJ Kore & Skalp viennent se rattraper sur une 3e tentative avec l’excellent Bâtiment C. L’album fini sur un beat lourd et remplit de nostalgie et Léya Masry vient apporter toute sa douceur sur Avant De partir produit par Animalsons.

Concernant cet album le flow est bon, plus fluide que sur Temps Mort, les lyrics sont également bons. Les beats sons inégaux et certains douteux ce qui fait que Panthéon est un disque inégal. Album qui entamera un divorce avec les fans de la 1ère heure mais qui verra d’autres fans (beaucoup plus nombreux) apprécier le talent de ce grand MC.

On The Corner


« Back to the list of albums