Booba


About Booba

Vidéographie de l'artiste

J'suis meilleur que Molière, tatoué sans muselière

Révélé au milieu des années 90 au sein du groupe Lunatic grâce au titre Le crime paie présenté sur la compilation Hostile, Booba aura marqué la première décennie du XXIème siècle : Dès septembre 2000, le groupe sort son premier et unique album, Mauvais Oeil. L'opus devient le premier album à obtenir un disque d'or — 100.000 copies à l'époque — en indépendance, sans aucun single radio, et un seul clip. Un opus brut. Booba, Elie Yaffa de son vrai nom, lance alors sa carrière solo : L'album Temps Mort, sorti en 2002, obtient lui aussi la même récompense, pour l'album parfois classé comme “le dernier classique du rap français”, porté par les ultra-classiques “Ma Définition” et “Repose En Paix”.
Le binôme Lunatic se sépare en 2003 :

Déjà, Ali et moi on n'avait plus du tout la même vision du rap. Moi c'était rouge, lui c'était vert. Donc c'était super dur de créer des morceaux et de rapper ensemble. Mais surtout, la plus grosse raison, c'est qu'il était hors de question que je continue à travailler avec 45 Scientific…
– Interview pour RAP R&B

En 2003, il participe à un morceau pour l'album La vie avant la mort de Rohff, avec Rim'k. Le titre ne sortira pas suite à des différents entre les deux artistes. Différents qui vont prendre une toute autre ampleur, de longues années plus tard…

Panthéon sort en 2004, et une fois de plus, le succès commercial est au rendez-vous. Bien sûr, certains diront que ce n'est pas forcément synonyme de qualité. À cela, on peut répondre que c'est l'objectif de Booba, depuis le début. On pourrait argumenter en citant ces lignes, extraites de Cash Flow :

Si tu veux, traite moi de commercial bidon ça m'est égal
J'penserai à toi sur les plages au Sénégal

Je veux du cash, gagné malhonnêtement ou pas je m'en fous
Du moment qu'ça rapporte beaucoup j'amasse le ze-flou

La même année, Booba crée sa marque de vêtement, Ünkut. Les clips deviennent par la suite l'occasion de placer une publicité au célèbre “Ü”, comme dans le clip de Vaisseau mère (2011).
L'année suivante, en 2005, Kopp, surnom hérité de son adolescence et qui prolongeait son prénom (afin d'en tirer Élie-Kopp-tère) sort le premier volume de sa série de mixtapes Autopsie. Celui-ci ressemble en réalité à un best-of d'une carrière débutée dix ans auparavant.

En 2006, celui qui rappait c'est bandant d'être indépendant quatre ans auparavant sort son troisième album solo, Ouest Side, en major. Souvenez-vous des paroles de “Cash Flow”
Le pari est réussi, puisque l'album, qui contient un featuring avec Akon, ami du rappeur, est certifié disque de platine (300.000 copies écoulées). L'ensemble de cet album est apprécié, notamment les invités (Kennedy, Mac Tyer, Au Fond D'la Classe, Trade Union pour le single Au bout des rêves et l'incontournable crew du Duc, la Malekal Morte), qui semblent être passés quelques niveaux au-dessus des précédents. Deux ans après Autopsie, Autopsie Vol 2 est dans les bacs. Disque d'or.

En 2008, l'album 0.9 est au centre de toute les attentions, car celui-ci sort peu ou prou en même temps que celui de son grand rival, Rohff, Le code de l'horreur.
Booba propose même d'aligner les sorties des deux disques afin de créer une compétition autour des chiffres de ventes, idée qui restera lettre morte. Cet opus fera un flop. Flop relatif en réalité, car si les premières semaines d'exploitation ont été décevantes, l'album s'est toutefois vu récompensé d'un disque de platine.

J'ai du nouveau son prêt, je suis le grand sauveur
Game Over

Dès l'année suivante, sa mixtape est mise à jour : Autopsie Vol 3 contient des inédits, notamment Double Poney et Foetus. Le rythme annuel de Booba, lancé depuis 2004, alterne album et mixtape.

La communauté de fans défend bec et ongles la KalashniKopp, qui s'oppose à celle de Rohff. En effet, si les artistes ne s'attaquent jamais nommément, régulièrement, on pense déceler des attaques subliminales. Rappelons-nous que les deux artistes entretiennent une relation de type Guerre Froide, et voient le reste du Rap Game français se diviser en fonction de celui que chacun préfère. Artistes, producteurs, public : Rares sont ceux qui peuvent se targuer d'avoir travaillé avec les deux. (La Fouine et Rim'k notamment, mais il y a là un loup)

Fin 2010, l'album Lunatic rencontre un succès important. Sorti en indépendance, le double disque de platine reçu prouve que M. Yaffa est toujours quelqu'un sur qui il faut compter dans ce Rap Jeu. En 2011, son compère du 92i, Brams, décède. Le clip de Comme Une Etoile lui sera dédié, ainsi que de nombreuses lignes de ses futurs morceaux.

La décennie entamée n'est pas toute lisse : Le projet Autopsie Vol 4 fin 2011, le clash avec Rohff qui prend une dimension toute nouvelle lorsque ce dernier cite explicitement le nom de Booba en radio en août 2012, le qualifiant de “zoulette”, avant de sortir un titre-clash (pour plus d'informations à propos de cet épisode, RapGenius France vous propose un historique complet des hostilités). Puis le clash avec La Fouine, qui naît en novembre de la même année et explose en janvier 2013 (cf. A.C. Milan), et des fans toujours plus prompts à attaquer ou descendre l'artiste à chacun de ses faits et gestes, ou de ceux de ses deux grands rivaux.

En parallèle sort Futur le 26 novembre 2012, sixième album solo. Le projet est chroniqué par nos soins, en deux parties. Booba y invite Rick Ross, dont on ressent beaucoup l'influence : Des titres (Pirates ; Maki Sall Music) aux paroles :

J'connais Pablo… Mollah Omar, le vrai Mollah Omar
2Pac

L'ensemble de la galette est parmi les plus abouti musicalement, le fait d'avoir Therapy dans la quasi-totalité des instru' n'y est sans doute pas pour rien. On remarque que l'exil de Booba à Miami l'y influence davantage qu'auparavant, avec une anglicisation des paroles (“J'vais te marier”) très marquée.

Booba's Albums

« Back to the list of artists