{{:: 'cloud_flare_always_on_short_message' | i18n }}
Check @genius for updates. We'll have things fixed soon.

Lunatic

About Lunatic

Formé en 1994 par les jeunes rappeurs Ali et Booba, Lunatic fait partie de ces groupes qui ont profondément marqué le hip-hop français dans les années 90 et le début des années 2000.
Après un rapide passage de Booba, en tant que danseur, au sein du groupe La Cliqua, le duo se lie rapidement d'amitié avec Les Sages Poètes de la Rue.
Par la suite, un collectif, baptisé Beat de Boul, est monté pour mettre en avant les nouveaux talents du Pont-de-Sèvres et de ses alentours. Ainsi, les freestyles de Booba et Ali s'enchaînent, épaulés notamment par Dany Dan, LIM ou encore Sir Doum’s.

En 1995, le rappeur Zoxea produit le premier album du groupe intitulé Sortis de l'ombre. Finalement, le projet ne verra jamais le jour pour des raisons conflictuelles entre B2O et Zox'. Cependant, quelques morceaux se retrouveront sur d'autres projets du groupe Lunatic et de ses membres.

Après cela, le duo quitte le Beat de Boul pour rejoindre un autre collectif : Time Bomb. Accompagné d'Oxmo Puccino, de Pit Baccardi, des X-Men et des Ghetto Diplomats, Ali et Booba commence sérieusement à se faire remarquer à travers leurs freestyles toujours aussi percutants au fil du temps.

Le DJ Cut Killer leur consacre une mixtape.

“Ici t'entends des click click, seul le crime paie”

Un an plus tard, Le crime paie, morceau légendaire du duo, est diffusé sur les ondes. Le ton est donné. Lunatic se veut être le groupe peignant la banlieue et ses problèmes. Une certaine identité manichéenne du duo se met en place. En effet, Ali propose un rap conscient désabusé alors qu'à l'inverse Booba lance un florilège dee punchlines scabreuses et piquantes. Cette double facette va leur permettre de s'imposer au top dans les années qui suivent.

Les deux rappeurs du 92 poursuivent leur bout de chemin en posant sur différents compilations et en kickant toujours plus lors des Planète Rap sur Skyrock ou lors des Original Bombattak sur Générations.

En 1998, Booba est incarcéré pendant 18 mois pour braquage de taxi. Cet événement entrave les projets du groupe pour l'année à venir.
Pendant ce séjour en prison, le Duc de Boulogne va écrire certains morceaux pour le premier album du duo. Ali, de son côté, se penche sur l'écriture et pose sur différents projets. Cette période inspirera le célèbre morceau du groupe intitulé La lettre.

“18 août ‘98, dans cette putain de maison d’arrêt

Ils me disent que je sors bientôt, à ce qui paraît"

A la sortie de B20 en 1999, Lunatic propose le maxi Civilisé afin d'annoncer la sortie imminente de leur album. Peu de temps auparavant, le duo rejoint le label 45 Scientific.

Le 28 septembre 2000, Mauvais Œil débarque enfin sur la scène hip-hop. L'album déchaîne les passions avec les paroles crues de Booba, la mélancolie lyrique d'Ali, le tout sur des prod' à l'ambiance sombre signées Géraldo. Le succès est au rendez-vous et l'album rentre dans la légende du rap français. En effet, il devient disque d'or (100 000 exemplaires à l'époque) en seulement 2 ans d'exploitation et quasiment sans aucune promotion. Par ailleurs, le 45 Scientific devient le premier label indépendant à recevoir cette certification.

La suite ? On la connaît.

Fort de ce succès, Booba décide de lancer son premier album solo Temps Mort, toujours sous le même label. Ali est appelé en renfort sur le morceau Strass et Paillettes”* Les ventes sont considérables et l'album devient disque d'or en seulement un an. Une réédition est, par ailleurs, est mise en vente.
Cependant, tout n'est pas au beau fixe. Booba ne s'entend plus du tout avec les dirigeants de son label et claque la porte du 45 Scientific pour monter sa propre maison de disques Tallac Records.
Après neuf années ensemble, Ali et Booba décide de se séparer pour des causes artistiques.

3 ans plus tard, le binôme sera, de nouveau, le centre de toutes les attentions avec la sortie d'un second album, le Black Album. Le projet comprends des inédits, des lives ou encore des versions alternatives de morceaux phares de Lunatic. Booba s'oppose violemment à la mise sur le marché du disque en invoquant la notion de droit sur les morceaux sur lesquels il est présent. Cet acte n'aura seulement comme conséquence de retarder la sortie du Black Album.

Plus aucune collaboration n'aura ensuite lieu entre Yassine Sekkoumi (Ali) et Élie Yaffa (Booba)…