Scred Connexion – Les diables et les anges Lyrics

PYONG!
0

You pyonged “Scred Connexion – Les diables et le...”

Save Note No Thanks
Follow
Caution: You are now annotating this song as

[Mokless – Premier couplet]
La rue réserve un triste sort pour ceux qui veulent s'y aventurer
On aime pas quand tu t'en sors
On aime pas quand tu te sens fort
On envoie pas les renforts quand ça part en vrille
Est-ce que je vois les mêmes qui dans la débauche sont pris ?
La même tristesse sur les visages, la peur du métissage
Des rappeurs à francs 2 qui n'arrivent pas à faire passer le message
Les détenus de prison, ceux qu'ont pas la liberté
Ceux qui ne voient pas l'horizon, ceux qui nous ont déserté
Hé ! la rue c'est ni ta meuf, ni ta copine et c'est pas la peine
Vu que les seringues se ramassent à la pelle
Regarde à quoi ressemble la vie d'un toxico
Y'a pas le moral ni le soleil de Mexico
Toujours en mouvement derrière sa galette
La vie c'est son dessin et y'a plus de peinture dans sa palette
Par terre, y'a les pas nets et les canettes
Les gars sur terre et ceux qui vivent sur une autre planète

[Refrain] (x2) :
T'as ceux qui ont faim et ceux qui mangent
Les te-bés et les te-tés, les diables et les anges
Y'en a toujours qui viennent t'embêter
Y'a pas d'évolution mais que les saisons qui changent
Merde, c'est bizarre, ça donne ma rue quand tu mélanges

[Deuxième couplet]
La rue, je suis sur sa liste mais elle m’a pas eu
Malgré le peu de diplômes, pas de taf et pas de bahut
Un boulot le samedi/dimanche pour pas gratter aux parents
Histoire de pas faire la manche, aucun défaut apparent
Compte pas sur ta mairie pour trouver un appart'
Ni sur les présidents français qui font leur argent et qui partent
En province ou à l'étranger, belle maison et bon manger
On cherche la variation mais y'a que les saisons qui ont changé
Je te parle du monde à l'envers, la jeune fille du raciste
La vieille qui regarde de travers, la bêtise qui insiste
Persiste comme le FN, les merdes sur les ondes FM

[Refrain]

[Troisième couplet]
A force d'être enfermé et d'encaisser, un jour ça va té-cla
On sortira les crocs, nos yeux auront perdu de leur éclat
Toujours pour l'évolution, c'est pas une révolution
On connaît les coupables à la base de la pollution
C'est pas un virus que t'attrapes mais t'y a droit quand t'es petit
Elle échange ton caractère et agrandit ton appétit
T'as ceux qui lâchent pas, qui serrent la main et qui rentrent chez eux
Qui font leurs devoirs le soir, en gros qui sont sérieux
Et t'as les rescapés qu'ont côtoyé les caniveaux
Qu'ont su relever la tête, mec, devenir sportifs de haut niveau
Sa mère est fière de lui, le soir elle pense à lui
Et à ses copains qui sont encore sous un nuage de pluie
Nous on est là avec la vérité, le poids des mots
Et le choc des cassettes démo

Des entraînements pendant des mois
Et pour la fin, je reste discret, peu importe si tu te rappelles de moi

« Mokless…Mo…Mokless »

[Refrain] (x4)

Edit song description to add:

  • Historical context: what album the song's on, how popular it was
  • An explanation of the song's overall story (example: "In this song, Eminem corresponds with a crazed fan who ends up...")
  • The sample used for the beat — use WhoSampled.com and wikipedia as references
Song lyrics have been changed by someone else. Copy your work to your clipboard and click here to reload.